Vous recherchez une « transition facile » pour votre centre de données? Nous l’avons peut-être trouvée.

La technologie hyperconvergée pour serveur et réseau de stockage n’est pas nouvelle. Cette technologie est sur le marché depuis cinq ans maintenant et il y a plusieurs fournisseurs qui offrent leur version de cette technologie.

Ce qu’il faut remarquer, c’est un joueur relativement nouveau dans le milieu qui fait tourner les têtes avec une nouvelle approche. Cisco HyperFlex gagne rapidement des parts de marché, dépassant récemment certains des pionniers de cette nouvelle classe technologique.

Qu’est-ce qu’est la technologie hyperconvergée ?

Pour bien comprendre ce qui différencie ce produit du reste de l’ensemble, il est d’abord important de comprendre ce qu’est la technologie hyperconvergée. Pour les non-administrateurs de systèmes ou pour ceux qui ne connaissent pas bien le concept, hyperconvergée désigne une plate-forme préemballée qui gère les besoins en matière de serveur et de stockage.

À « l’ancienne époque » (il y a peut-être sept ans de cela), l’infrastructure traditionnelle était composée de serveurs et de nombreux systèmes de stockage assemblés de façon rudimentaire avec de multiples environnements et des interfaces d’exploitation. Puis vint l’« infrastructure convergée » qui prenait l’infrastructure traditionnelle et la préconfigurait dans un rack, à l’usine. Il suffisait donc de l’activer et le tour était joué. Il offrait un déploiement rapide avec une solution préconçue et pré-architecturée.

« D’ici 2022, plus de 50% des données générées par l’entreprise seront créées et traitées en dehors du centre de données principal ou du cloud ». Gartner

Hyperconvergée passe à l’étape suivante, au lieu d’une conception de niveau 3, composée de serveurs, de réseau et de stockage, l’ensemble de l’environnement est réduit à des serveurs uniquement, ou à une infrastructure hyperconvergée de nœuds, (appelée HCI ou « Hyper-Converged Infrastructure »). Ces serveurs disposent généralement d’un stockage interne important, et un stockage défini par logiciel est utilisé pour présenter une capacité partagée de l’environnement virtuel. Cela fait partie d’un mouvement plus grand vers la virtualisation de l’ensemble du centre de données, où les applications sont découplées des contraintes de l’équipement physique. Le résultat final est un environnement plus flexible, malléable et évolutif que les déploiements convergés traditionnels de 3e niveau.

Cisco HyperFlex utilise la technologie hyperconvergée pour donner un nouveau souffle à celle-ci. Voici seulement trois raisons pour lesquelles les administrateurs réseau prennent note.

Raison #1- Contrat de support unique

L’un des principaux différenciateurs de Cisco HyperFlex est que, grâce à l’ajout d’équipements de réseau Cisco, Cisco est en mesure de regrouper l’ensemble de «l’HCI» dans un contrat de support unique, géré par une seule équipe de support et contracter pour gérer.

La plupart des offres concurrentielles sur le marché ont des contrats de support distincts pour le matériel de serveur, le logiciel hyperconvergé et la mise en réseau. Ces offres concurrentes tenteront de simplifier au maximum la transition entre les contrats de support, mais le risque redouté « du doigt pointé » entre les fournisseurs, demeure.

Raison #2- Habileté de se connecter à un stockage externe

L’un des problèmes que rencontrent de nombreuses entreprises avec les solutions hyperconvergées réside dans le fait que vous ajoutez généralement des nœuds hyperconvergés au cluster HCI pour ajouter du stockage supplémentaire. Bien que cette « pierre angulaire » ou cette approche de dimensionnement puisse sembler attrayante, la réalité est que, pour de nombreux clients, les exigences en matière de stockage augmentent plus rapidement que leurs exigences de calcul. Il en résulte la nécessité d’ajouter moins de ressources de calcul, de RAM et de logiciels (logiciels HCI et Hyperviseur) pour ajouter le stockage supplémentaire requis à un environnement.

Avec Cisco, vous avez la possibilité de connecter un système de stockage secondaire, basé sur des blocs (iSCSI, « internet Small Computer Systems Interface » ou « fibre channel ») ou NAS (« Network attached storage »), et tout cela est pris en charge sur la plate-forme HyperFlex. Certains autres fournisseurs d’HCI traitent de la mise à l’échelle du stockage en autorisant des nœuds de stockage lourds ou des nœuds de stockage uniquement. L’allocation et la prise en charge du stockage externe par Cisco constituent un énorme facteur de différenciation sur le marché et un véritable facteur de changement. Cela permet d’éliminer l’un des principaux obstacles auxquels se heurtent de nombreuses organisations lorsqu’elles considèrent l’infrastructure HCI.

Raison # 3 – Faciliter les opérations

Une hypothèse courante est que tout système que vous mettez en place nécessite simplement un inversement de « transition facile » lorsqu’il s’agit non seulement de l’installation, mais également des mises à niveau régulières. Très souvent, ce n’est pas le cas. Avec de nombreux systèmes hyperconvergés sur le marché, les mises à jour peuvent être cauchemardesques à implanter. Le processus en plusieurs étapes nécessite d’abord la mise à niveau de vos serveurs, puis votre logiciel HCI et enfin votre hyperviseur – ce n’est donc ni simple ni rapide. J’ai vu cela devenir un désastre quand les gens ne réalisent pas que toutes les versions de logiciels ne fonctionnent pas bien avec toutes les versions d’hyperviseurs.

Cependant, Cisco HyperFlex est vraiment facile à utiliser et à mettre à jour. Avec le contrôle unifié depuis le réseau, les mises à jour peuvent être effectuées via un module téléchargeable qui inclut tout ce qui est nécessaire. C’est très propre et c’est un facteur important pour de nombreuses organisations.

Si vous souhaitez discuter comment la technologie hyperconvergée peut aider votre entreprise, veuillez me contacter, j’adorerais vous parler.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *